Ce que les réseaux sociaux m’ont appris

Cela fait des semaines voir des mois que j’ai envie d’écrire cet article, sans jamais vraiment trouver le temps d’apposer mes mots sur ce titre. Pour te dire toute la vérité, cela fait depuis le 4 décembre 2019 que le brouillon de cet article est créé… Mais aujourd’hui, il est temps. Aujourd’hui, il est temps, car j’ai envie de vous partager ce que réellement les réseaux sociaux m’ont appris. Ils m’ont amené beaucoup de bonheur et de satisfaction, mais aussi quelques frustrations et beaucoup d’interrogation.

Comme je le disais plus haut, ces derniers mois, je me suis beaucoup posée et me suis interrogée sur l’impact qu’ont les réseaux sociaux sur nos vies… 

Les gens consomment Instagram comme si cela était un Frappucino de Starbucks, sans prêter attention aux détails, mais plus à l’apparence. Sans prêter grande attention à la légende d’une photo. On est principalement focus QUE sur le visuel. C’est triste… Je me demande alors si tout ce temps de création de contenus en vaut encore la peine et a ses chances d’être encore valorisé… Je me suis donc beaucoup interrogé sur ma place dans la blogosphère…Algorithme, concurrence…

J’en vois beaucoup qui ont vendu leur âme au diable pour quelques misérables likes ou les fameux 10k avec le swipe-up offert. Est-ce donc ça qu’est devenu instagram? Une course effrénée ? Un réseau social où règne une compétition hors nature alors que le but premier de ce RS était le partage de photos instantanées. 

Les RS m’ont appris ça, ils m’ont appris à distinguer les personnes authentiques, celles qui sont vraiment là pour partager et les personnes moins authentiques, celles qui surfent sur une vague pour créer un buzz. Et croyez-moi, j’ai été surprise. Extrêmement surprise de constater que les personnes que je suivais au tout début de mon blog achètent en fait par paquet des robots pour venir liker, commenter automatiquement nos photos et pire encore, faire grossir leur compte avec des achats d’abonnés fantômes. Autant vous dire que cela m’a extrêmement déçue. Moi qui pensais que tout ce monde était le monde des Bisounours. Mais que voulez-vous ? Je suis comme ça, toujours en quête du meilleur chez les autres. 

Outre ce monde très convoité, il y a un autre monde. Celui des voyeurs. Ben oui, ça ne serait pas drôle sinon. Les voyeurs… Parlons-en. Ces personnes que tu connais personnellement ou de vue qui viennent regarder n’importe quelle de tes Stories ou post à la minute où c’est publié. À croire qu’ils ont activé la fonction « Me notifier lorsque x poste quelque chose ». Mais que voulez-vous, ce sont également les « règles du jeu » et du moment où ton compte est public, tu ne peux pas vraiment “te plaindre”.

Assez parler du négatif, les réseaux sociaux m’ont aussi apporté du bon. Du très bon même. Ils m’ont permis de faire des rencontres formidables : du virtuel à la réalité. Ou a converser quasi quotidiennement avec des personnes partageant les mêmes valeurs que moi. À découvrir des petites marques alors inconnues.

On y croise vraiment de tout. Des gens talentueux. Très talentueux. Des artistes, des écrivains, des photographes. Et… l’envers du décor. Ce que l’on appelle les instagrammers, blogueurs, influencers, appelle-les comme tu veux. Toujours en quête de followers et de likes. À tel point que cela en est devenue une obsession. Une obsession des plus malsaine, car elle a conduit à des choses telles que : achats d’abonnés pour se faire remarquer par les marques les plus prestigieuses, achats de likes pour toujours se faire bien voir, achat de robots qui vont remplacer des comptes pour liker et commenter les posts de gens. Puis ça ce n’est qu’une partie de l’envers du décor. 

Il y a cette partie avec leur vie si parfaite. Leur corps parfait. Une vie à 100 à l’heure comme ils le laissent supposer. Leur alimentation #healthy et leur shake “so healthyyyyyyy” qu’ils disent bon pour la santé et te font perdre du poids en 24 heures… Ça aussi c’est un sacré business sur Instagram. Comment appâter des gens avec des produits soi-disant minceur. Je ne le répéterais pas assez, mais ce n’est pas un shake qui va te faire perdre du poids. 

À cause de ca… Les followers se sentent de plus en plus démoralisés. Bah ouais, je n’ai pas une vie autant parfaite que celle de Jennifer Aniston ou Kim Kardashian. À tel point que les gens sur cette plateforme se sont mis une pression des plus incroyable. La pression du like, du compte le plus gros. De celle ou celui qui postera la photo de lui ou d’elle “le plus à poil”. Et pire… on y voit même des faux concours pour gagner des articles soit disant de luxe. J’en rigole… Mais c’est triste de faire ça pour gagner des abonnés. C’est un cercle vicieux je pense. Quel est l’intérêt de s’inventer une vie ? S’échapper de sa réalité ? S’échapper de ce qu’est ta vie ?

Je me suis également beaucoup interrogé sur le phénomène du « body positive ». Tu as déjà certainement entendu parlé de cette « tendance » et je pense même que tu as déjà liké une photo d’une nana à moitié nue et montrant ses vergetures avec le hashtag #bodypositive… Je me demande toujours si ces personnes postent ce type de photo avec ce type de légende pour surfer sur une vague, attirer des likes et de nouveaux abonnés où si réellement, elles ont souffert d’un corps qui n’est pas dans les « standards ». À la base, le « body positive » a été lancé par deux afro-américaines en surpoids qui en avait marre d’être jaugée et jugée dans la rue. Le mot du body positive a repris d’autres codes de « standard de beauté » et pourtant, je ne cesse de me demander si c’est réellement authentique… Si ce n’est pas juste pour « paraître »… 
Certes, je ne dis pas que le mouvement du body positive est négatif. Au contraire, il a fait fuir les photos trop retouchées qui ont longtemps envahi les magazines et les autres publicités. On montre volontiers nos kilos en trop, nos vergetures, notre acné, nos poils, etc. Mais je pense que comme tout, il y a toujours le revers de le médaille… hélas… En devant si populaire le #bodypositive fleurit de photos avec toutes sortes de corps. Et une chose en entraîne une autre, beaucoup de “fit girls” qui postent des photos “Instagram VS reality”. Ce n’est pas plus mal, je trouve, car ça nous permet de décomplexée face à des Sissy Mua au corps si “parfait”. Mais finalement, j’ai l’impression que LEURS photos sont toujours harmonieuse, avec peu de cellulite ou de vergetures et ça casse un peu le vrai mouvement du body positive.
J’ai le sentiment que si l’on est vraiment en paix avec son corps, je ne crois pas que l’on ai besoin de le clamer à ce point… Est-ce que je vais me faire taper sur les doigts en écrivant cette phrase? Peut-être… Comme je l’ai dit précédemment, j’ai le sentiment que c’est un cercle vicieux… tu surfs sur une vague pour finalement t’exposer et à faire augmenter le compteur de likes? Je me trompe? Peut-être? Je ne dis pas que TOUTES les personnes qui mène ce combat sont exhibitionnistes et veulent à tout prix la gloire. Mais parfois… je m’interroge sur certains influencers et influenceuses…

Il y a la jalousie aussi. Beaucoup de jalousie. Pourquoi telle a reçu ça et pas moi? Pourquoi je n’ai pas ce type de partenariat? Pourquoi elle a autant d’abonnés. Je ne sais pas comment cela est dans l’influence masculine, mais dans l’influence féminine, c’est littéralement de la jalousie à l’état pure. Je l’ai vécu indirectement. Je ne rentrerais pas dans les détails. Cette jalousie sur les réseaux, c’est tout ce dont je me bats et j’essaie d’amener sur mon compte la sororité et l’entraide. Personnellement, je ne suis que des personnes que je sens authentiques. Si je sens de la jalousie ou du voyeurisme pour ensuite aller critiquer, je unfollow direct. 

Bref, les amis, les réseaux sociaux ça a du bon, mais aussi du moins bon. Et ces derniers temps, j’ai l’impression qu’il amène plus de moins bon que du réellement bon… 

Cet article est long, j’en suis consciente, mais il y a tellement de points et de choses à dire sur les réseaux sociaux. Ce que j’aimerais que tu retiennes de tout ça, c’est de ne pas sombrer dans les démons d’Instagram. De suivre des personnes que tu sens authentiques. De ne pas trop te sentir mal quand tu vois des photos de vacances spectaculaires aux Maldives. On ne sait pas ce qui se cache réellement derrière les écrans. On ne sait pas ce que l’influenceuse qui nous fait tant saliver avec ses tenues toujours canons et hors de prix est actuellement entrain de vivre. Rien n’est facile. Et instagram n’est pas la VRAIE VIE.

N’hésite pas à venir me faire part de ton avis sur la question sur mon post instagram dédié. Je serais ravie d’échanger avec toi sur ce sujet.

Dans la même catégorie

  • Ce que les Femmes s’infligent de porter pour “être belles”. 
    Cet article, c’est l’une de vous qui me l’a suggéré. Quand elle m’a envoyé cette idée d’article, je me suis dit… Mais oui ! Toi qui défends hardiment la cause des Femmes, pourquoi n’as-tu jamais parlé de toutes ces choses que l’on s’infligent de porter et qui nous font mal ? Alors c’est parti !  […]
  • Ce que les réseaux sociaux m’ont appris
    Cela fait des semaines voir des mois que j’ai envie d’écrire cet article, sans jamais vraiment trouver le temps d’apposer mes mots sur ce titre. Pour te dire toute la vérité, cela fait depuis le 4 décembre 2019 que le brouillon de cet article est créé… Mais aujourd’hui, il est temps. Aujourd’hui, il est temps, […]
  • Le 8 mars n’est pas la journée de la Femme !
    Chaque année, même date, je m’énerve sur les réseaux sociaux et surtout dans les magasins ou les boutiques en ligne. Le 8 mars, n’est pas la journée de la Femme. Inutile de nous offrir des fleurs, des chocolats ou des cadeaux comme à une vulgaire fête commerciale ou encore des codes promos pour s’acheter des […]
  • J’arrête de prendre des résolutions !
    Tu te dis, cette année, « c’est la bonne », cette année, j’arrête de fumer, cette année, je perds 10 kilos, cette année, je me remets au sport. Mais chaque année, c’est la même histoire. Tu ne tiens pas tes résolutions…  Alors aujourd’hui, je t’explique pourquoi j’ai décidé, pour l’une des premières fois de ma […]
  • À l’approche de la trentaine…
    Hier, 9 janvier, j’ai fêté mes 29 ans. Ma dernière année dans la vingtaine. J’ai l’impression que c’était hier que je fêtais mes 20 ans, la tête pleine de rêves et avec une grande soif de liberté. 9 ans après, j’ai toujours la tête pleine de rêve et toujours cette grande envie de liberté. Mais […]

Publié par

✖️Lisa 📍 Suisse 🎀Lifestyle ¦ Photos ¦ Beauty and More 👩🏻‍🏫 Je teste pour vous ... Enjoy !

Laisser un commentaire