J’ai testé la colorimétrie !

Vendredi dernier, j’ai fait appel aux services de Monica, coach en image, pour m’aider à déterminer « mes couleurs » grâce à la colorimétrie. Colori-quoi ? Aujourd’hui, je vous explique ce qu’est la colorimétrie et à quoi elle sert.

C’est quoi ?

Derrière le terme « colorimétrie » se cache tout simplement l’idée que certaines couleurs « nous vont » et d’autres pas. Ainsi, grâce à cette technique, on peut déterminer ce qui va mettre en valeur notre joli minois. Qu’on soit clair : aucune couleur nous est interdite et évidemment, on fait ce que l’on veut si on se sent powerful avec du rose néon. L’idée ici, c’est de créer une harmonie. Cette harmonie se crée en analysant notre carnation, la couleur de nos yeux et de nos cheveux. 

Cette technique permet de « tromper » l’effet grise mine à force de correction avec du maquillage et autres subterfuges. Ce que l’on veut, c’est paraître radieuse naturellement et sans – presque trop d’artifices. 

C’est là que Monica Silva Steiner rentre en jeu… 

Dans la même catégorie : 1 journée pour apprendre à me sentir belle

Avant de lire les étapes, il faut d’abord comprendre les notions de « saisons ». Bien évidemment, nous connaissons tous et toutes les 4 saisons, mais la colorimétrie qu’utilise Monica est beaucoup plus poussée et se distingue par 12 saisons. Les 4 saisons de base et leurs « dérivés », neutres qu’on classera comme suit : 

 Printemps : 

  • Brillant (neutre)
  • Chaud (pur)
  • Clair (neutre)

Eté :

  • clair (neutre)
  • Froid (pur)
  • Doux (neutre)

Automne : 

  • Doux (neutre)
  • Chaud (pur)
  • Profond (neutre)

Hiver : 

  • Froid (pur)
  • Brillant (neutre)
  •   Profond (neutre)

Initialement, Monica met sur moi un tissu gris pour « annuler » quelconque couleur de vêtement sur moi. On va d’abord procéder par élimination pour déterminer si j’ai un sous-ton de peau chaud ou froid. Perso, j’ai déjà ma petite idée, mais je me laisse porter par ses explications. Monica me dit qu’on ne peut définir la température qu’en comparant les effets de chaque tissu. Pour faire cet exercice, nous devons avoir au maximum notre visage dégagé. 

On va d’abord regarder : mes cernes, mes rougeurs, la couleur de mes lèvres et mon teint en général. 

Elle commence par poser le premier tissu devant moi, celui avec les teintes chaudes et ensuite le deuxième avec les teintes froides. En comparant les deux, je fais les premiers constats : le premier tissu me rend jaune. Ainsi, elle m’explique que lorsqu’on fait ce test, il ne faudrait qu’aucune des couleurs rende notre teint jaunâtre. Avec le premier tissu, donc, on remarquera d’avantage mes rougeurs. Avec le second tissu, on verra toujours un peu mes rougeurs, mais elles seront d’avantage « estompé ». (plus bas des photos pour que vous vous rendiez compte). Avec cette première analyse, on va donc éliminer le chaud ainsi que les neutres chauds ! Ainsi, on va pouvoir passer à la prochaine étape et déterminer si je suis une froide pure ou une neutre froide.

Une première question se pose : « Est-ce que je suis une personne « Froide-pure » ou une « froide-neutre » ?

Deuxième étape pour déterminer la question, Monica pose sur moi le tissu « neutre » et ensuite le « froid ».

Verdict : ma température est « froide-pure ». 

Lorsque ce second exercice est défini : on va pouvoir supprimer toutes les couleurs neutres. Il nous reste alors deux saisons pures – l’été pur et l’hiver pur que l’on va alors mettre en « compétition ». Mais ce que l’on va regarder maintenant, ce n’est plus la température, mais l’uniformité. Monica me dit que l’harmonie d’une personne va être dans la « répétition ». C’est-à-dire qu’il faudrait répéter nos traits sur nos vêtements. Si nos habits sont complètement à l’opposé de notre couleur, il n’y a donc plus d’harmonie… Logique

Monica m’explique qu’à la conclusion de l’exercice nous avons le « droit » de ne pas aimer les couleurs « qui nous vont le mieux » et qui composent les tissus qu’elle utilise. Pour ce troisième exercice, Monica compare donc l’été pur et l’hiver pur sur moi. Le premier a des teintes un peu pastel et le second des teintes nettement plus vives. Verdict : ce sont les couleurs les plus vives qui me vont le mieux. Le contraste est plus important que sur le premier tissu. Il correspond ainsi plus à mes traits, car les couleurs suivent la continuité de ma peau blanche, mes cheveux foncés et mes yeux foncés. Ainsi, le blanc sur le tissu va répéter la couleur de ma peau et va créer… Une harmonie ! Les couleurs pastel du premier tissu m’effaceraient.

Ma saison est donc « Hiver pur » ! La première question de Monica a été : « Ça t’étonne? » ahaha 

Absolument pas ! Je suis déjà de base quelqu’un qui aime les saisons froides et si en plus de ça, mon teint, mes cheveux et tout ce qui s’en suit rentre dans cette lignée, je ne suis absolument pas étonnée. J’en suis même très contente (sincèrement, malgré mes racines latines, je suis persuadée qu’au fond, je suis une viking ahaha)

Revenons aux choses sérieuses, Monica me remet une petite palette qui est composée de toutes les couleurs « qui me vont » – voir ici-bas. 

Cela nous montre également l’harmonie des métaux, je devrais alors – normalement – porter d’avantages de bijoux « rose-doré » (pour mon plus grand bonheur, ahah!) Et argenté. L’harmonie du maquillage également et ce sont exactement toutes les couleurs que j’adore porter ! Oh tiens… Du pourpre ! ahah

Dans cette palette, on retrouvera également : 

  • Les couleurs universelles : toutes les palettes ont ces couleurs-là. La différence avec l’été par exemple, cela va être la brillance. Ainsi, on distinguera sur certaines palettes qu’elles sont soit mattes ou soit brillantes. Les gens de l’été auront tendance à être plus matte que brillant. 
  • Les couleurs « Premium » : ce sont les couleurs qui me vont le mieux. 
  • La palette des « nudes » : toutes les palettes ont des nudes, mais chaque teinte se différencient : plus clair, plus froid, plus chaude, etc. À savoir que l’hiver est la seule saison à avoir du noir dans sa palette (pour mon plus grand bonheur, ahah). 
  • La palette des neutres 
  • Ensuite une grande palette de camaïeu qui me va le « mieux »
  • On retrouvera également la partie « make-up » avec les rouges à lèvres, les blushs, les fards, les eye-liners, les fonds de teint qui tirent dans les rosés pour ma carnation. 

Mon avis 

Une expérience vraiment enrichissante celle de la colorimétrie. Évidemment, j’étais pratiquement certaine que je serais une saison froide. Ce que j’ai appris lors de cet exercice, c’est qu’il n’existe pas 4 saisons, mais 12 réparties en « sous-saisons ». Ce qui ouvre le champ de possibilités. Je trouve ça génial ! 

J’y ai appris certaines couleurs qui me vont et dont j’ai toujours repoussé, comme le rose par exemple. 

Je ne peux que vous recommander les services de Monica qui outre la colorimétrie propose d’autres services très complets. 

Le mot de la fin de Monica et du mien par la même occasion : “Rien n’est obligatoire dans la mode et si vous souhaitez vous vêtir avec quelque chose qui vous plaît essentiellement à Vous en premier, c’est le principal. ” Aussi, une autre chose très importante, c’est qu’il y a les couleurs qui nous vont au teint et celles qui vont à notre personnalité. C’est-à-dire que les couleurs reflètent nos états d’âme et ce que l’on veut transmettre. 

En conclusion, très satisfaite de cet exercice. 

Je me suis prêté au jeu dans la semaine qui a suivi avec les couleurs de ma palette et voilà ce que ça donne en image. 

(photos sans filtre pour ne pas altérer les couleurs) 

Le Saviez-vous ? 

La symbolique des couleurs : 

Porteuses d’une symbolique et d’un sens, les couleurs ne peuvent être choisies au hasard suivant le message que vous souhaitez faire passer. Il existe une multitude de couleurs et elles expriment toutes des émotions. Chacune d’elles a un impact sur notre moral et notre comportement, elles créent des effets psychologiques qui influent sur nos émotions et notre humeur, et cette relation entre les couleurs et les émotions est connue depuis toujours.

L’aspect symbolique des couleurs est propre à notre culture, ainsi en Occident par exemple, on va interpréter le blanc comme un symbole de pureté, d’où les couleurs des robes de mariées. Dans les pays asiatiques, cela est associé au deuil… 

On distingue deux grands groupes de couleurs, les tons « chauds » et les tons « froids ». 

La sensation du chaud et du froid devant la couleur n’est pas une illusion. Des études médicales l’ont prouvé, bien qu’il s’agit d’une sensation psychologique. On a l’impression d’avoir plus chaud dans une pièce aux murs rouges/orangés que dans une pièce aux murs bleus/gris qui dégagent une impression de fraîcheur. Ceci est la même chose avec les vêtements.

Tu peux retrouver Monica sur ses réseaux sociaux en cliquant ici
Ou sur son site internet ici

Dans la même catégorie

  • “Blackhead solution” by Clinique. Que vaut-il réellement?
    Le dimanche soir chez moi c’est « rituel soins » et « cocooning ». Masque pour les cheveux, masque visage, peeling, tout y passe ! Gros ravalement de façade!  Alors lorsque j’ai vu la publicité du dernier soin « magique » de Clinique – anti-point noir, masque au concombre sur le visage et peignoir doudou sur moi, j’ai immédiatement pensé à […]
  • 1 journée pour apprendre à me sentir belle
    Ce matin-là, il n’est ni trop tôt, ni trop tard. Les températures automnales se font peu à peu ressentir et c’est la saison parfaite pour participer à un workshop. Workshop? Mais qu’est-ce que c’est ? Je vous en dis plus dans cet article.Cet article est en collaboration avec « Change by Monica » Monica est ravie de m’accueillir aujourd’hui dans la splendide salle […]
  • 8 produits de grande surface, à moins de 15 CHF, à avoir !
    En tant qu’amoureuse de cosmétique, j’avais envie de vous parler de ces produits dont on n’entend pratiquement rarement parler. Je les aime beaucoup, car c’est des produits qui font preuve d’une grande efficacité et ceci à moindres coûts, mais surtout, ils sont trouvables en grandes surfaces. Vous n’aurez plus à passer des heures sur le […]
  • Ces produits makeup qui ne valent pas un rond, mais que j’adore
    Je regarde des vidéos makeup, pas mal de vidéos makeup, beaucoup de vidéos makeup ! Et j’ai remarqué qu’on ne parle pas assez de ces produits makeup qui ne coûte rien, mais qui ont un effet tout autant “Wow” que les produits de luxe! Je te partage aujourd’hui, cher(ère) lecteur(trice) mes produits makeup qui ne […]
  • Comment s’y retrouver avec les pinceaux à makeup?
    Voici une suite de la série d’articles « Les astuces de Lisa » que j’avais commencée l’année dernière. Cliquez ici pour découvrir le premier article que j’avais écrit.  Aujourd’hui, on va parler pinceaux, et qui dit pinceaux dit Picasso. Non, je rigole… Mais je sais à quel point cela est difficile de s’y retrouver dans cette […]

Publié par

✖️Lisa 📍 Suisse 🎀Lifestyle ¦ Photos ¦ Beauty and More 👩🏻‍🏫 Je teste pour vous ... Enjoy !

2 commentaires sur « J’ai testé la colorimétrie ! »

  1. J’adore cet article c’est super intéressant. J’essaye aussi un maximum de respecter ma colorimètre depuis quelques temps et j’adore ! Bravo les filles 😘😘

    1. Merciiiii beaucoup 😍😍contente que ça t’ai plus! J’avoue que depuis que je l’ai fait je me suis prêtée au jeu un peu toute la semaine et franchement on voit quand même une différence 😁

Laisser un commentaire