Comment s’y retrouver avec les pinceaux à makeup?

Voici une suite de la série d’articles « Les astuces de Lisa » que j’avais commencée l’année dernière. Cliquez ici pour découvrir le premier article que j’avais écrit. 

Aujourd’hui, on va parler pinceaux, et qui dit pinceaux dit Picasso. Non, je rigole… Mais je sais à quel point cela est difficile de s’y retrouver dans cette jungle de pinceaux lorsqu’on débute en makeup. 
Kabuki, Beauty blender, pinceau angle… Tous ces termes peuvent vous paraître complexes et farfelus. J’ai établi une liste (non-exhaustive) de pinceaux que j’utilise quasi quotidiennement. Ainsi avec cette liste, j’espère pouvoir aider les personnes qui se sentent perdues dans ce labyrinthe de pinceaux. Alors en avant Picasso ! 

Je tiens à préciser que je ne suis en aucun cas experte, ni makeup artiste et que ce n’est que des astuces que j’ai réussi à appliquer au cours de mes longues années de pratiques.

Visage : 

Commençons par la base. Oui, notre visage. Vous avez très certainement entendu bon nombre de termes pour les pinceaux visage. Je vous liste ce que personnellement, j’utilise le plus et également les explications pour chacun. 

Le beauty blender 

Ce n’est pas a proprement dit un pinceau, mais un « ustensile » que la plupart des femmes utilisent en makeup. Petit parenthèse qui mérite d’être faite, le “beauty blender” n’est pas son vrai nom, mais une marque déposée. Utilisons alors le mot « éponge ». 

Il va vous servir à appliquer votre fond de teint. Il est a utiliser humide pour une meilleure adhérence et surtout vous évitez de faire boire tout le fond de teint à votre éponge. (je parle de cette astuce dans mon premier article « Les astuces de Lisa ».) 

Je vous conseille : l’éponge de chez Essence avec son embout plat. L’éponge de chez Muller de la marque “Body & Soul” en forme d’œuf qui personnellement j’adore. 

Ces deux éponges de ces deux marques ne sont ni trop dures ni trop molles. – non, ceci n’est pas une allusion sexuelle 😜 – 

Attention si vous désirez utiliser l’éponge, car personnellement, je trouve qu’elle aura tendance à donner un effet « plâte » au makeup. C’est pour cela que je le dit et le répète TOUT LE TEMPS : Il faut humidifier l’éponge ! 

J’ai utilisé pendant trèèèèèèèès longtemps l’éponge. Maintenant, je réutilise les pinceaux, surtout, car je ne cherche plus à avoir absoluuuuument une peau ultra couverte et sans imperfections. Les pinceaux permettent d’être beaucoup plus précis et d’aller dans les moindres recoins du visage. 

Pinceau plat – ou pinceau langue de chat – fond de teint 

Ce type de pinceau est un pinceau teint. Je connais peu de monde qui l’apprécie, mais il va vous servir à appliquer votre fond de teint de manière plus précise que l’éponge. Par exemple, pour atteindre certaines zones de votre visage (principalement les ailes du nez). 

Je vous conseille : le pinceau plat numéro 03 de chez Kiko 

pinceau boule – ou grand pinceau fluffy 

Ce pinceau-ci est également un pinceau pour le teint. Pas vraiment pour les matières liquides, mais plus pour les poudres compactes ou libre. Il va vous servir à matifier votre teint après avoir appliqué votre fond de teint liquide. Par la même occasion grâce à sa largeur, il va avoir un pouvoir d’action plus diffus sur votre visage 

Je vous conseille le pinceau “powder brush” de la marque I am Professional de la Migros. Grâce à sa forme ovale il sera parfait pour atteindre le dessous des yeux. 

Pinceau fluffy moyen 

Ce dernier un peu plus petit que le précédent va vous permettre d’appliquer votre blush. Ce pinceau est relativement plus petit que le pinceau poudre mais tout autant diffus pour appliquer naturellement du blush. 

Dernièrement, j’ai une préférence pour ce pinceau Kiko grâce à sa forme biseauté et moins touffu.

Parmi les pinceaux à blush, il en existe également à angle, mais ce n’est pas mes favoris.

Pinceau à highlighter 

Etape peu importante en makeup, mais si vous désirez appliquer un highlighter je vous conseille ce type de pinceaux qui appliquera la matière d’une manière plus diffuse et vous évitera d’avoir un effet « kaki » sur la peau.
Je vous conseille le “Tapered highlighter / 3300” de la marque Boozybrush acheté sur beautypalast 
Le pinceau doit être légèrement évasé et un peu en forme de boule.

Je vous déconseille fortement ce type de pinceau. – pinceau éventail – qui ne sert strictement à rien. Vous aurez du mal à prélever la matière.

Pinceau oeuf 

Ce dernier sert à atteindre le dessous des yeux pour poudrer son anti-cerne. Très pratique dû à sa forme d’oeuf il épousera parfaitement le dessous de l’oeil et n’enfilera pas ses poils dans vos petits yeux de biche. 
Source : Pinceau L.O.V – Pinceau Poudre

Kabuki 

Le kabuki a plusieurs usage. Le premier : estomper par exemple un blush qui était trop pigmenté sur la peau. Le second : appliquer du bronzer. Attention cependant avec le kabuki, car à cause de sa taille relativement petite, il aura tendance à déposer plus de matière sur votre visage. 

Je m’explique : plus vous tenez le pinceau éloigné de l’embout, plus vous aurez un effet léger et diffus. Plus vous tenez le pinceau près de l’embout (la partie fluffy) plus vous serez précise, mais cela implique également de déposer plus de matière. Attention, donc avec les kabuki. 

Pour les bronzer j’utilise plutôt ce genre de pinceau qui est nettement plus fluffy et vaste qu’un pinceau poudre. Mais ce dernier peut aussi être utilisé pour la poudre libre ou compacte. 
Source : pinceau Cala – beautypalast.ch

Houpette 

Ahhh la houpette. C’est carrément la grand-maman de tous les pinceaux et autre éponge. Ça me fait penser aux femmes des années 50 qui se poudrait le visage. 

La houpette a donc toujours cette utilisation : appliquer la poudre de manière plus précise qu’un pinceau. Mais attention lorsque vous l’utiliser. Vous n’avez pas envie de vous retrouver comme Tony Montana dans scarface, non ? 😉

Personnellement, je l’utilise en été, lorsque j’ai besoin que mon fond de teint ne bouge pas trop en période de chaleur. Avec la houpette, j’aurais la possibilité de faire pénétrer la poudre et ainsi limité les excès de sébum. (Oui, je sais, ce n’est pas ce qui a de mieux pour la peau, mais rassurez-vous je me nettoie le visage tous les jours avec ma brosse Forefo – article ici). 

Yeux : 

Pinceau plat 

Ce type de pinceau va vous permettre d’appliquer vos fards principalement sur votre paupière mobile ou en coin externe de l’œil. 

Je vous conseille le pinceau numéro 58 de chez Kiko

Pinceau – blender ou estompeur 

Roi des pinceaux, il est conseillé par toutes les makeup Addict. Il est indispensable d’en avoir si on veut réussir son maquillage des yeux. Ce dernier va vous permettre plusieurs choses : 1. Appliquer votre fard de transition dans votre creux de paupière 2. Diffuser et estomper la matière le plus possible pour vous éviter d’avoir des yeux de panda. (oui, les pandas, c’est chou, mais pas en makeup.) Il en existe de différente tailles, tout dépend la manière dont vous voulez vous maquiller. J’ai longtemps cherché LE pinceau estompeur et j’ai finalement trouvé mon bonheur sur celui-là acheté chez Mueller. Il en existe un similaire chez Nyx Cosmetics que j’apprécie beaucoup. 

Pinceau biseauté 

Celui-ci est idéal car il possède deux embouts : un goupillon et un pinceau angle pour les sourcils ou eye liner. Un deux en un que j’adore.

Une révolution pour moi ! Ce pinceau va vous servir à 2 choses : 

  1. Tracer vos sourcils de manière plus précise 
  2. 2. Tracer un trait de liner si vous ne vous sentez pas à l’aise avec un eye-liner standard.

Je vous conseille de la marque I am acheté à la Migros. 

Il existe bien sûr une multitude de pinceaux biseauté, mais c’est pour moi, le plus facile à utiliser lorsque l’on débute. 

Pinceau fluffy petit ou pinceau anti-cernes

Oui ! Encore un. Ce pinceau va vous servir à complètement diffuser votre anti-cernes. Beaucoup de personne l’applique à l’éponge, mais j’ai vraiment une préférence au pinceau. Ainsi la matière donnera moins un effet « plâtre » sous le dessous des yeux. 

Le goupillon 

Un nom bien rigolo. Un goupillon n’est rien d’autre que la brosse de vos sourcils. Je l’utilise avant de dessiner mes sourcils et après pour les coiffer un petit peu. 

Petit astuce si vous n’aimez pas vraiment dessiner vos sourcils, mais que vous voudriez tout de même leur donner un peu de tenue : 

Tremper le goupillon dans un petit peu de vaseline ou de savon solide (sans le mouiller) et appliquez-en sur les sourcils en les brossants. Effet coiffé garanti ! 

Voici arrivé à la fin de cette liste non-exhaustive. Je ne suis pas une makeup artiste, mais je me sens parfaitement légitime de vous conseiller quels bons pinceaux à adopter, après tant d’années de testes personnels et d’utilisation quotidienne. 

Il existe bien entendu une multitude de pinceaux, mais ceux-ci sont pour moi « la base » à avoir lorsque l’on veut un peu débuter ou se familiariser avec les pinceaux. 

J’aimerais aussi vous rappeler que même si à l’achat d’un pinceau, une mention indique « pinceau yeux, pinceau joue, etc.) vous pourrez détourner l’objet à votre guise. Cela se fait souvent et ce n’est pas faux. Rien n’est réellement faux en makeup, l’important c’est d’aimer ce que vous en faites. ♥️

Si je devais vous conseiller plusieurs marques de pinceaux :

  • La gamme Kiko
  • La gamme Body & Soul de Müller
  • La gamme I am de la Migros

Dans la même catégorie

Publié par

✖️Lisa 📍 Suisse 🎀Lifestyle ¦ Photos ¦ Beauty and More 👩🏻‍🏫 Je teste pour vous ... Enjoy !

2 commentaires sur « Comment s’y retrouver avec les pinceaux à makeup? »

  1. Merci Lisa pour ces recommandations et informations. Très utile ! Maintenant je sais qu’il me manque le petit pinceau fluffy et l’œuf 👌 😘

Laisser un commentaire