Les créateurs entre eux – première édition

J’ai préféré réunir sous un article indépendant les créations de “Les Créateurs entre eux” afin de ne pas trop interférer dans mon article personnel. 
Vous pourrez directement accéder aux profils des créateurs en cliquant sur leur nom. 

Sandra – la créatrice a préféré restée anonyme.
Le texte de Sandra m’a littéralement fait pleurer à chaudes larmes. Elle m’a vraiment transpercée en plein cœur. Je l’admire tellement. Je vous laisse la lire avec son texte des plus touchants

Je dois te dire que quand j’ai lu le thème, j’ai directement pleuré et je me suis dis que je n’allais pas participer à ton projet. Car 2019 pour moi c’est la découverte de mon cancer des poumons et du diagnostique tellement catastrophique qu’on me regardait déjà comme si j’étais morte. Je me suis très vite rendu compte de la gravité de ma maladie , car je travaille dans le diagnostique médicale et le cancer fait partie de mon quotidien. Mais je suis restée forte, car j’ai tellement de gens que j’aime et qui m’aime et qui ont encore besoin de moi. En plus, je ne me sentais pas aussi malade et foutue que me montrait ce satané scanner. J’ai rendu ma blouse blanche pour un moment et je suis passée de l’autre coté de la scène. Et ce n’est pas parce que je ne suis plus productrice que j’allais être spectatrice, non, je suis une battante et je suis actrice de ma vie et de ma maladie. Examens en tout genre, biopsie, radiographie, radioscopie, prise de sang et je  commence le premier traitement. La chimiothérapie. Je me retrouve avec tous les autres, mes anciens patients et là je suis presque comme eux, mais pas tout à fait car je ne suis pas aussi naïve , je connais trop bien ce qui m’arrive. Ensuite la radiothérapie et là, ce sont tous mes anciens collègues et amis qui me traitent avec tellement d’empathie et respect que j’en suis encore émue à l’heure actuelle et je les remercie.

Et viennent les complications et les effets secondaires dus aux traitements. Je ne peux plus manger, je m’affaiblis, je maigris, mais je garde toujours le moral… Mais bon pas tous les jours… Mais je lutte pour eux et pour moi, car je me sens tellement vivante,

Entre deux traitements, j’ai beaucoup de temps libre. Ce fameux temps qu’on n’a pas quand on travaille et qu’on est bien portant. Du temps, mais pas toujours en forme, pas l’énergie que j’ai d’habitude alors je me mets sur les réseaux sociaux et surtout surtout Instragram. De suivre toutes ces filles, ces familles, ces comptes de maisons, me fait un peu oublier mon quotidien. Et un matin j’ai aussi décidé d’ouvrir mon propre compte avec ce que j’aime. Et là, c’est trop bien, je me sens revivre, car j’ai à nouveau des projets stimulants. Je me sens poussé des ailes. Je me remets à la photo, je décore, je déménage des objets, je fais du shopping et surtout, je me fais de nouvelles connaissances. J’oublie un peu mon statut de cancéreuse malade car sur Instagram personne ne le sait. J’aimerais parfois en parler mais je n’ai pas envie qu’on ai pitié de moi, pauvre fille de 46 ans avec son cancer de merde. J’ai ma bulle, mon échappatoire.

Après la fin des premiers traitements, il y a l’attente interminable avant le prochain scanner pour voir l’évolution de la maladie. Le jour arrive enfin, j’y vais relativement confiante, car je me sens bien. Les résultats sont très bons. Tout régresse. La tumeur principale est toujours là bien sûr mais elle a énormément diminuée, les ganglions qui étaient atteints ne semblent plus être actifs. Alors on me propose une opération ce qui était impensable  trois mois auparavant. L’opération qui me promettait de me débarrassée de cette tumeur mais aussi d’un poumon … Et malgré la mutilation, un espoir pour le long terme. Alors on y va, première partie, on m’enlève les ganglions médiastinaux et cervicaux. Je me retrouve avec deux énormes cicatrices et je me sens très diminuée physiquement.

Dès qu’il y a un jour où j’ai la pêche. On ne m’arrête plus, je fais des photos, des bricolages, et même des vidéos, mon fils est mort de rire. Et je publie, j’aime publier des posts, voir si vous avez aimé. C’est tellement divertissant et intéressant. 
À l’heure actuelle je vais bien, je suis en attente de la grosse opération. Mon corps a eu besoin de temps entre les deux interventions pour se remettre.

Ce que m’a apporté 2019 c’est un cancer. Du temps, du temps pour penser au sens de la vie ou plutôt au sens de MA vie, un combat et surtout un après où plus rein ne sera jamais comme avant. Plus comme avant, mais pour plein de choses beaucoup mieux. 

2019 la découverte des réseaux sociaux autrement et surtout plein de projets pour 2020.

Voilà ce que j’aimerais te dire et écrire dans la rubrique des créateurs. J’ai tout écrit d’un jet avec les yeux mouillées et les doigts tremblants.


Nathan – @nathanpaspour (Instagram)

Nathan que j’ai connu cette année sur Instagram, est un photographe de Neuchâtel. Il a participé au projet “Les Créateurs entre eux” en me présentant deux magnifiques photos (comme toujours!) et un texte en résumant son année 2019.

Etang de la Gruère – Suisse 
Ce que 2019 m’a apporté !
2019 a été pour moi l’occasion de redécouvrir ma Suisse et le monde, de retrouver des paysages que je n’avais plus vu depuis bien longtemps, une sorte d’introspection photographique. Et forcément, on rencontre des gens, on se rencontre soi-même, on se retrouve dans des situations bizarre, comme au Japon il y a quelques semaines. Et on aime tout ça, on le partage et on apprend qu’on est des milliers à kiffer sur les mêmes passions, les mêmes lieux et les mêmes situations et ça, c’est beau damn ! 

Les Roches-de-Moron, mon coup de cœur régional dans le canton de Neuchâtel. Tout au long de cet été et de cet automne, j’ai été très inspiré par mes balades dans les forêts qui les bordent. Le lieu est mystique, calme et serein, on oublie presque qu’on est en Suisse. En me baladant là-bas, j’ai pris beaucoup de décision, j’y ai beaucoup réfléchi et c’est donc pour moi évident de vous partager l’image qui m’a le plus marqué du lieu pour fêter cette fin d’année.


Jillian – @jillian_cnrd (Instagram)

Jillian que j’ai eu l’occasion de rencontrer ” in real Life” cette année. C’est également une photographe de Neuchâtel. Je vous laisse vous imprégnez de son texte qui m’a littéralement touchée en plein de coeur de part de nos histoires très similaires.

Il est désormais tant pour moi de faire une petite rétrospective de cette année 2019. 
Celle-ci à d’abord été pour moi une détox des réseaux sociaux. De fil en aiguille, j’ai été moins présente sur Instagram et ça m’a permis de me concentrer sur l’essentiel ! Cette année a également été riche en rencontres et qu’importe l’issue de ces relations, j’essaie d’en garder que le positif car il n’y pas de place pour la déception et les regrets dans mon cœur. 
Mais je dirais que l’événement le plus important de cette année fût la fin de mes études, il y a quelques jours seulement (résultat début 2020). J’avoue que ces derniers mois ont été hardcore, mais grâce à ça, j’ai beaucoup appris sur moi et sur la vie. 
Rendre ce travail de diplôme a été comme un électrochoc dans ma vie. Depuis, je me sens enlevé d’un poids et ai décidé qu’il était temps de prendre ma vie en mains et de faire les changements que j’ai repoussé depuis bien trop longtemps. Comme on dit, les petites actions mènent aux grands changements, mais ceux-ci resteront pour l’instant privé. 
Tout ce que je peux dire, c’est que les décisions que j’ai prises ces derniers jours m’ont apporté beaucoup de sagesse et de paix intérieure. Parfois, il suffit d’un élément déclencheur, d’une personne, d’une phrase pour avoir le courage de se lancer et de rendre sa vie meilleure. Rien n’est gagné, mais l’important est de le faire avec le cœur. À la base, je voulais vous en parler, mais je n’y suis pas arrivée. Ça soulève beaucoup d’émotions et je pense que c’est trop important pour moi pour que j’en parle ici. Mais tout ce que je peux dire, c’est qu’il faut savoir pardonner pour libérer son cœur et avancer dans sa vie . J’ai choisi de faire cette photo, car elle montre que la vie continue, mais également que 2020 sera un tournant pour moi… Affaire à suivre !


Aline – bechicbeethic – Blog: https://www.bechicbeethic.ch – Instagram : @bechicbeethic

À travers son site, Aline nous fait découvrir la mode éthique. Voici le bilan de son année 2019.
J’ai beaucoup aimé l’idée du mood board. Un peu comme mon article sur le vision board.


Fanny – @Daylee (instagram)

Fanny que j’ai également connue sur Instagram cette année, fait partie de mes rencontres coups de coeur. Elle mène à bien deux grands projets : le premier : la création de bijoux avec des pierres naturels et le second : le développement personnel. J’adore la suivre. Et par son texte, elle nous explique comment elle a vécu son année. 

Une Nana In London (YouTube) (Instagram) @unenanainlondon

J’ai découvert “Une Nana in London” lors de la création des créateurs entre eux. J’ai tout de suite accroché avec elle. J’adore suivre son quotidien de Femme organisée. Elle est tout ce que je ne suis pas, ahaha ! En vidéo, elle nous explique son année 2019 et j’ai adoré la regarder. 


Voici donc toutes les créations que j’ai pu recevoir à ce jour. Je suis hyper fière de ce projet et je suis d’autant plus fière de ce que les créateurs ont pu créer. J’aime voir cette créativité débordante. 
Il y a eu cependant plus d’inscrits que de participants. Je m’attendais à ce que “Les Créateurs entre eux” me demande beaucoup de travail, mais pas à ce point. ouf’ C’est pour ça que j’ai décidé que pour le prochain thème, les personnes qui s’inscrivent devront obligatoirement publier quelque chose. Cela m’a fait perdre pas mal de temps, malheureusement. Mais peu importe. Toujours voir le positif dans le négatif, car tous ces créateurs-ci m’ont littéralement fait voyager. Merci d’avoir participé à cette première édition.

Merci d’avoir rendu mon projet vivant !

Je vous dis : à l’année prochaine, au printemps, pour une nouvelle édition!

Publié par

✖️Lisa 📍 Suisse 🎀Lifestyle ¦ Photos ¦ Beauty and More 👩🏻‍🏫 Je teste pour vous ... Enjoy !

3 commentaires sur « Les créateurs entre eux – première édition »

  1. Coucou Lisa ! Je fais malheureusement partie des personnes qui se sont inscrites mais qui n’ont pas participé. J’en suis tellement désolée… Je découvre aujourd’hui ces magnifiques récits, ces photos, cette plume avec laquelle chacun(e) a réussi à faire transparaître toutes sortes d’émotions, très dures parfois mais toujours pleines d’espoir, de positivité. Franchement bravo et bravo à toi Lisa, tu as toujours de si belles idées et celle de réunir les créateurs entre eux est une idée de génie. Je souhaite vraiment pouvoir participer à la prochaine édition ! Plein de bisous et à tout bientôt sur Insta (je suis en détox jusqu’au 2 hihi et je te dis pas comme ça me manque !)

    1. Il n’y a pas de souci Valérie 🥰 je parlais aussi principalement des gens qui se sont inscrits, et m’ont fait du follow/unfollow par la suite 😔 mais merci merci à toi pour toutes ces belles paroles. Tu as été une des premières à me suivre, à m’encourager et merci pour ça!
      Ohhh oui j’ai remarqué que tu étais en detox ! J’espère que malgré tout ça te fait du bien 🥰 reviens-nous vite 💖

Laisser un commentaire