1 journée pour apprendre à me sentir belle

Ce matin-là, il n’est ni trop tôt, ni trop tard. Les températures automnales se font peu à peu ressentir et c’est la saison parfaite pour participer à un workshop. 
Workshop? Mais qu’est-ce que c’est ? 
Je vous en dis plus dans cet article.
Cet article est en collaboration avec « Change by Monica »

Un atelier pour mieux se connaître

Monica est ravie de m’accueillir aujourd’hui dans la splendide salle réservée pour son workshop à Bienne. 
Lorsqu’elle m’a approchée en avril dernier pour me proposer de participer à l’un de ses ateliers, je n’ai pas hésité une seconde. La première raison est qu’elle est biennoise, tout comme moi 😀 Et la deuxième raison est qu’il me semblait intéressant de partager à ma communauté mon expérience sur un workshop afin de se connaître et pour pouvoir un peu gagner confiance en soi. 
Au programme donc :

  • une journée entière pour apprendre à se mettre en valeur. On étudiera les couleurs, sa morphologie, les coiffures qui nous vont ainsi que le makeup. 
  • La journée est divisée par une partie théorique et une partie pratique. 

Autant vous dire que pour une addict à la mode et au makeup comme moi, ça tombait à pic ! En plus de ça, Monica profite d’un super sponsor que nous connaissons toutes : Sephora

La place de travail de chaque participante

Introduction

Cette journée, placée sous la bienveillance, démarre par un petit « book » que Monica nous a confectionné à chacune de nous. Et également une trousse avec tous les pinceaux nécessaire à la réalisation d’un makeup parfait. Le book est composé de divers documents que nous pourrons garder, tel que le type de morphologie, le cercle chromatique, les différents types de pinceaux…
On démarre par un petit questionnaire, avec des questions plutôt difficiles sur soi-même. 

  • 5 choses que j’aime physiquement chez moi
  • 3 qualités qui me définissent le plus 
  • 5 choses pour lesquelles je suis le plus reconnaissantes
  • 3 choses qui j’aimerais améliorer dans ma vie. 

Il est toujours très compliqué de trouver des choses positives chez nous, peut-être, car nous sommes beaucoup trop habituée – malheureusement – aux remarques négatives que nous avons envers nous-même et un regard critique. C’est exactement ce que se donne pour mission, Monica. Nous enlever de la tête ce regard critique que nous avons sur nous-même et s’aimer soi-même dans la joie et la bienveillance.
Je dois vous avouer que j’ai pas mal séché pour trouver les 5 choses que j’aime physiquement chez moi. D’ailleurs, je n’en ai trouvé que 4. Pareil pour les qualités, il est toujours plus facile de trouver ses défauts… Malheureusement. 

Au lieu de commencer tour à tour par dire nos réponses, Monica nous demande plutôt de dire ce que nous avons remarqué de beau lorsque l’on a rencontré les autres participantes. Et ça, c’est vraiment un exercice gratifiantsurtout pour la personne qui reçoit le compliment. Ce qui est ressorti chez moi, c’est mon dynamisme, mon aura et une jolie coiffure. J’ai rougi, j’avoue. 
Puis tour à tour nous avons échangé sur les réponses que nous avons donné. 

Le vif du sujet 

La première partie du cours est donc une partie semi-théorique/semi-pratique, car la première étape consiste à se démaquiller. Autant vous dire que pour moi, il est un peu compliqué d’apparaître sans maquillage devant des inconnus #meufenmanquedeconfianceensoi 😂
Une fois toutes démaquillée, Monica nous explique LA base d’un teint parfait. Soit : en tout premier point l’HYDRATATION ! Après cette étape, vous pouvez faire ce que bon vous semble 😆
Elle nous explique également qu’il n’est pas nécessaire de maquiller tous les jours les yeux d’un maquillage très chargé, mais que le teint est vraiment la base pour avoir bonne mine et « shine bright like a diamond. » (avouer, je vous ai mis la chanson en tête🤣). Car qui aime entendre cette phrase très désagréable, “t’as une tête de cadavre aujourd’hui!” Personnellement, c’est quelque chose qui pour moi est important. Aussi, car je cache un complexe ; celui de taches de dépigmentations et cicatrices d’acné. Oups… Bah oui, l’adolescence ça laisse des cicatrices… 😉

La première étape passée, il est temps de savoir comment trouver la bonne teinte de fond de teint. Le 80 % des femmes choisissent mal leur teinte en appliquant la matière sur la main pour vérifier. FAUX. On applique la matière sur la mâchoire pour voir si tout « match » bien. 
À l’aide de notre petite trousse à pinceaux que Monica nous a mit à disposition, on cherche à l’aide de la feuille récapitulative quel pinceau correspond à l’application du fond de teint. Monica préconise l’application du fond de teint au pinceau plutôt que le Beauty blender, tout simplement, car le pinceau est plus précis et peut parfaitement glisser dans tous les recoins de notre visage, au contraire de l’éponge. Passé l’étape du fond de teint, on s’attaque à l’anticernes, domaine où là aussi beaucoup de femmes l’applique faussement ou ne choisissent pas la bonne teinte. C’est là qu’entre en jeu, le cercle chromatique. (voir plus bas) Là, on détermine la couleur de nos cernes. Mes cernes sont plutôt bleus voir violet. Puisque mes cernes ont une tendance à tirer sur le violet, je choisis la teinte opposée, soit le jaune. Cette couleur sert à « annuler » la couleur violette. Je sais donc maintenant que je dois choisir un anticernes qui aura des nuances jaunes plutôt qu’orange ou rosé. 
Le cercle chromatique ne sert pas qu’à l’anticernes, il sert aussi à par exemple dissimuler complètement vos imperfections. Pour mes cicatrices d’acné par exemple, qui ont une couleur rouge, je vais devoir choisir un correcteur – je vous en avais déjà parlé sur un article, ici – vert, pour l’appliquer avant mon correcteur, pour annuler la couleur rouge de la cicatrice ou du bouton. Qui nous permettra de ne pas briller. 
Puis maintenant il faut « celer » le fond de teint à l’aide d’une poudre matifiante translucide. 
*Je vous mettrai les liens de tous les produits en bas de l’article * 
Ensuite, nous apprenons comment appliquer un bronzer (pas obligatoire), un blush et un highlighter. Mais attention, dans ce workshop, Monica ne nous parle pas de contouring ! Et Dieu merci !

Cercle chromatique
Cercle chromatique

Après le teint, on s’attaque à la partie que beaucoup de femmes redoute : les yeux. On a alors le choix dans les innombrables palettes de marques mises à disposition. J’opte pour une palette avec des fards que je connais bien : la Naked 3 d’Urban Decay. J’avoue que je l’ai choisie, car les fards sont faciles à travailler😜 d’ailleurs c’est vraiment une marque que je vous conseille si vous débutez en makeup pour les yeux. 

S’en suite alors la partie théorique où Monica nous diffuse des slides de l’application d’un fard, où le placer, comment et pourquoi. Certaines personnes étaient connaisseuses, donc cette étape s’est avérée facile, mais pour d’autres ça ne l’étaient pas forcément. Voici le maquillage que j’ai réalisé avec la palette Naked 3, dont je dois avouer, je suis fière. 😜 après le fard, on s’attaque à THE trait d’eye-liner. Une étape qu’encore beaucoup de femmes redoute 😉
La partie du makeup est maintenant terminée et la matinée a déjà volée! Ça passe trop vite lorsque l’on apprend et qu’on s’amuse 🥰

Le résultat de mon makeup

Deuxième partie de journée

La deuxième partie de la journée consiste à étudier sa morphologie, la comprendre et voir quels vêtements nous mettent en valeur et ceux qu’il faudrait éviter. Je dois avouer que c’est la partie qui m’intéressait le plus. J’adore la mode, j’adore m’habiller, j’adore décaler des looks, mixer les matières, les imprimés… Mais au final, je me rends compte que j’ai peut-être une idée erronée de ma silhouette. Avec des complexes qui n’ont pas lieu d’être. Et peut-être des vêtements qui au final, j’aime, mais ne corresponds pas au « standard » de ma morphologie. 

Un gros point que Monica met en avant tout au long de son workshop, c’est qu’elle vous donne certes des conseils que vous pouvez appliquer, mais au final, c’est à vous de définir dans quoi vous êtes bien. Si votre teint correspond à une saison chaude, mais que vous adorez porter des vêtements avec des couleurs d’une saison froide, c’est à vous de décider. (Je reviendrais plus tard sur le sujet des saisons/carnation.) Au final, elle met l’accent sur le fait de vous sentir bien dans un vêtement, mais d’être tout de même vigilante. Quelque chose que j’ai apprécié et qu’elle s’est utilisée comme exemple. Ce jour-là, elle portait des collants couleur moutarde (couleur qui n’irait normalement pas à sa carnation), une jupe en cuire droite (qui n’irait pas avec sa morphologie)Mais elle s’en fiche, nous dit-elle. 😉

Une chose que j’ai aimée dans cette partie est la discussion que nous avons eue sur la symbolique des couleurs. Chaque couleur est associée à une émotion. Ainsi, le noir par exemple exprime la tristesse ou l’autorité. Le rose symbolise la légèreté, la féminité. Le bleu, la communication ou la sagesse. Et pour nous faire comprendre la symbolique des couleurs, on a parlé des logos des marques. Ainsi, un opérateur réputé en Suisse et en France ayant son logo orange exprimait ainsi dans son « mind set », l’imagination, la proximité avec ses clients.
J’ai trouvé cette partie forte intéressante et j’ai beaucoup apprit. 
Portant souvent du noir, je comprends maintenant pourquoi « au premier » impact, lorsque les gens me rencontrent, ils me trouve « froide » et « autoritaire » – je vous rassure, je ne le suis pas du tout ! 😂

Nous avons ensuite étudié notre morphologie grâce au petit schéma que Monica nous a glissé dans notre « book ». Triangle inversé, rectangle, ronde, pyramide, sablier, huit, elle nous demande comment nous nous voyons. 
J’ai réfléchi à cette question tout le cours, je dois vous l’avouer. Honnêtement, je me voyais étant un « sablier » ou un “huit”. Soit, la taille fine et très marquée, les hanches larges, épaules alignées par rapport aux hanches. 
Mais il s’avère que j’ai une morphologie plus accentuée en rectangle voir à tendance huit. C’est-à-dire que j’ai un corps longiligne, la taille peu marquée et les épaules de même largeur que les hanches, même si mes hanches ont une certaine prédominance par rapport à mes épaules #originesméditerranéennes 😉 

Les différentes silhouettes


C’est ainsi que je me rends compte à quel point nous pouvons avoir de fausses idées sur notre apparence. Par exemple, je me vois avec des hanches très fortes alors que finalement, elles sont quasiment dans la continuité de ma silhouette. Suite à ça, nous regardons sur les slides quels vêtements seraient le plus approprié à notre corps. Je me rends compte qu’inconsciemment, je porte exactement les vêtements qui sont présents sur le slide de Monica. Good point for me😜

Une autre partie que j’ai adorée et la partie où l’on définit si nous sommes plutôt une saison chaude ou une saison froide. Je vous avais d’ailleurs posée la question en sondage sur Instagram et vous avez été une majorité à répondre, une saison chaude, alors que non, j’ai un teint, une carnation qui serait plus en harmonie avec une saison froide 😉
Pour connaître votre saison, rien de plus simple ! Il suffit de placer autour de vous un tissu doré et argenté. Si votre teint parait terne sur un tissu ou un autre, vous ne correspondez pas à la saison. Le doré étant une saison chaude et l’argenté une saison froide. Ca ne m’étonne même pas que je corresponde à une saison froide 😜 
Il n’y a pas que la carnation qui entre en jeu, il y a aussi la couleur des cheveux et des yeux… Je vous laisse admirer mes selfies et constater par vous-même😉

Dans cette partie, nous avons étudié également la forme de notre visage. Rond, ovale en cœur… Ainsi, nous avons su quelle coiffure serait la plus adaptée pour notre forme. 

Mon ressenti, mon avis

J’ai été heureuse de participer à ce workshop. J’ai appris tout un tas de choses que je ne connaissais pas, notamment la symbolique des couleurs. Je me suis alors interrogée sur ce point. Est-ce que si par exemple, l’on porte du noir tout le temps, cela serait-il inconscient ? Est-ce que notre inconscient veut refléter un manque de confiance en soi, donc on s’habille en noir pour « camoufler » ce point et ainsi se rendre autoritaire ? J’ai posé la question à Monica. Il est vrai que l’inconscient joue un rôle dans le choix des couleurs de ses vêtements, mais cela n’est pas une science prouvée. À présent, je ferais plus attention le matin aux couleurs que je choisis et quelle image cela peut renvoyer aux gens qui m’entoureront pour la journée. Une couleur rouge par exemple enverra immédiatement un signal de puissance, d’énergie ou peut-être – tout dépend de la personne qui l’interprète – de rage. 
La partie makeup de l’atelier était sympathique à faire, mais je connaissais une bonne partie de la théorie et la pratique. Cela ne veut pas dire que ce n’était pas intéressant. Le niveau était peut-être trop débutant pour moi. ☺️ 

J’ai adoré le fait que Monica nous mette en valeur lorsque l’on se dévalorisait. Elle est d’une bienveillance incroyable et c’est vraiment ce qu’elle veut transmettre lors des ses workshop ou coachings individuels. Je pense sincèrement que cette journée peut aider des femmes qui ne sont pas forcément « à la pointe de la mode » ou tout, simplement, ont besoin de gagner confiance en elles-mêmes. Ainsi, pour ma part, j’ai compris certaines erreurs que j’ai pu faire en m’habillant. Les couleurs que je mets qui dégage une certaine aura, par exemple. C’est très important en société, malheureusement… 
Dans tous les cas, cette wondermaman, comme elle aime s’appeler connaît son travail sur le bout des doigts et vous valorise telle que vous êtes. On voit l’énergie qu’elle met pour son travail et à quel point celui-ci le comble de bonheur. 

J’ai reçu quelques questions sur Instagram : 

  1. Vas-tu appliquer à la lettre les recommandations de Monica au niveau du makeup?
    C’est une très bonne question. Sachant que j’ai appris à me maquiller seule #mercilestutosyoutube😅 bon nombre de mes gestes étaient justes. Donc, je ne changerais rien à ma manière de me maquiller, car Monica a montré exactement les mêmes techniques et bases que j’utilise 😉
    2. Puisque tu es une personne qui sait déjà s’habiller, qu’est-ce que tu as appris et d’intéressant en plus ?
    Tout d’abord, merci pour ce compliment ☺️ Je n’ai pas la prétention de dire que je sais BIEN m’habiller, mais je me débrouille pas mal 😉J’ai appris comme dit plus haut, sur ma morphologie que je pensais en sablier ou huit. J’ai appris également que j’avais une prédominance à une saison froide plutôt que une chaude et devrais donc « éviter » certaines couleurs qui ne me mettent pas en valeur.
    3Où se trouvait la salle du workshop à Bienne? 
    Il s’agit de la très belle salle à côté de l’hôtel Mercure ; Mwork
    4. Combien coûte la journée ? 
    Vous aurez tous les tarifs de Monica sur son site internet, ici
    5. Y a-t-il eu une ambiance critique lors de cette journée ?
    Absolument pas ! Le but vraiment de ce workshop est que tout se déroule dans la bienveillance. Autant du côté de Monica envers les participantes, et des participantes entre elles. 🙂 Je n’ai pas senti une once de jalousie ou de frustration. 
    6. Où se déroule les workshop? Sont-ils que à Bienne?
    Absolument pas ! Monica anime ses workshops partout en Suisse romande. Voici ses prochaines dates visibles sur son site interne, ici.
    Pour les biennoises, une autre date sera dispo bientôt ☺️

Infos complémentaires

  • Monica anime sa page Instagram que vous pourrez suivre en cliquant ici. Elle y partage souvent ses looks et des conseils.
  • Son site interne se trouve en cliquant ici. Vous y retrouverez son parcours, des conseils à télécharger ainsi que ses services et tarifs, ainsi qu’un petit blog.

Dans la même catégorie

Publicités

Publié par

✖️Lisa 📍 Suisse 🎀Lifestyle ¦ Photos ¦ Beauty and More 👩🏻‍🏫 Je teste pour vous ... Enjoy !

Un commentaire sur « 1 journée pour apprendre à me sentir belle »

Laisser un commentaire