Quand le classique rencontre le bohème

C’est dans une ambiance bohème, bougies allumées et avec le coeur sur la main que Valérie et Pauline m’ont accueillie ce samedi 6 avril 2019 à leur vente privée de bijoux. J’ai voulu en savoir plus sur elles, sur leur start-up ; Badzo Boho (que vous retrouvez ici sur Instagram) et tout simplement sur leur vie, en toute confidence.
Je tiens à préciser que cet article n’est en aucun cas un partenariat et que les bijoux acquis ont été achetés de ma poche😉


  • Dites-moi les filles…Qui se cache derrière Badzo Boho – qui êtes-vous ?Moi c’est Pauline, je suis secrétaire médical travaillant à 80%. Ce qui me laisse beaucoup de temps à disposition pour m’occuper de badzo boho. C’est beaucoup moi qui m’occupe de la publicité ou des posts Instagram, parce que j’ai du temps et de la disponibilité. J’avais envie de faire quelque chose à côté de mon travail qui me passionne qui donne du sens un peu à notre petite vie ! – Moi c’est Valérie, je travaille pour une grande enseigne international de prêt à porté à 100%, je suis plutôt « visaual merchandiser », c’est-à-dire que je m’occupe de tout le visuel de la boutique ; vitrine, décoration, etc. Et comme Pauline, nous avons eu envie de donner un petit plus à nos vies !
  • Vous vous êtes connues comment en fait?  Hum… Par les chéris ! *rires* – Valérie : j’ai connu toute cette petite équipe ici – Pauline : et on la prit sous notre aile ! Ça va faire 5 ans qu’on se connaît cet été.
  • Comment vous est venu l’idée de Badzo ?  Pauline : nous avons connu ces bijoux artisanaux et bohème d’une blogueuse qui s’appelle « Céline la vie Bohème » qui a sa marque qui s’appelle beboho. Nous avons connu ça par une amie en commun et une fois par année, on participait à une vente qu’organisait Céline à Payerne chez notre amie où à chaque fois tout notre salaire y passait! Tout est arrivé l’année passée, car au lieu d’aller à Payerne, j’ai voulu organiser une vente chez moi. Alors, j’ai contacté Céline pour le lui proposer. Mais elle m’avait averti en me disant que malheureusement, ce sera la dernière vente qu’elle organiserait, car elle souhaitait donner une autre tournure à sa marque. Elle voulait arrêter les bijoux. Ça a été le coup de massue ! On ne se voyait pas renoncer à ces bijoux, on s’est donc dit avec Valérie qu’on reprendrait bien les bijoux de Céline, on voulait reprendre le relais ! J’avais déjà des fournisseurs de bijoux que j’avais repérés.

Donc nous avons voulu être honnêtes avec Céline et lors de la vente chez moi, nous lui avons soumis notre idée ! Elle a accepté notre proposition avec plusieurs phases d’hésitation puis c’est tout naturellement que notre collaboration avec Céline est née ! Cela lui aura également permis de pouvoir garder les bijoux beboho. Nous avons conscience que c’est des bijoux qui ne plaisent pas à tout le monde, ils sont imposants et chers donc nous nous sommes tournées également vers des fournisseurs plus locaux, comme par exemple ces pochettes (voir photos ici) qui viennent de France, nous avons choisis également des bijoux fantaisie pour que cela puisse plaire à tout le monde et accessible à tous les budgets. Mais dès à présent, nous aimerions nous recentrer vers ce qui était convenu dès le départ : des bijoux bohèmes et artisanaux ! – Valérie : le but c’était aussi de se différencier de Céline qui a un style très très bohème à l’inverse de nous qui aimons ce style mais n’y baignons pas à 100 % tout le temps.

On voulait surtout s’imposer avec les tendances que nous nous aimons et que les gens aime et surtout pouvoir montrer aux gens comment arriver à porter ce style de bijoux qui ne sont pas faciles à porter (car imposants et voyants!) en les décalant avec une certaine tenue « classique ». – Pauline : tu vois typiquement ce genre de tenues – elle me montre la tenue de Valérie qui porte une robe avec des collants et une chemise kaki, tout ça détourné avec un magnifique collier de la même couleur que sa chemise – Lisa : c’est exactement ça ! Tu as su parfaitement détournée la tenue grâce à ce superbe collier !

  • Vos inspirations si je comprends bien, ce n’est pas du tout l’univers bohème ?  – Valérie : non pas du tout ! Nous on aime la tendance bohème, mais nous ne sommes pas nous-même bohèmes ! À l’inverse de Céline qui est totalement dans cette tendance et qui ne loupe pas un festival de Coachella 😉 *rires* sa communauté va dans ce sens et nous nous ne voulions justement pas faire du copier/ coller et essayer de totalement décaler cet univers avec nos idées !
  • Vous avez monté le projet en combien de temps, à peu près ? – Officiellement, nous avons commencé nos ventes le 1er août 2018. 
  • Est-ce que c’est difficile pour vous de vous faire un nom dans ce milieu ? Car soyons honnêtes, c’est tout de même une tendance que l’on voit beaucoup actuellement… Franchement oui ! Car au début, les gens se dirigeaient que vers les bijoux fantaisie et cela nous a beaucoup frustrées ! Mais maintenant nous avons su imposer le style et cela dépend aussi beaucoup des gens chez qui nous allons. 
  • Justement… Comment essayez-vous de vous démarquer ? – Valérie : je pense qu’on se démarque aussi beaucoup par rapport à nos « inspirations » que l’on poste sur Instagram, avec les tenues et les colliers. Pauline – et aussi le fait que nous proposons des colliers artisanaux. C’est ce que les gens recherchent de plus en plus. Et par les ventes privées aussi ! Nous ce qu’on voulait, c’était sortir de cette routine des soirées Tupperware ou Party light, on voulait organiser des soirées entre copines en buvant l’apéro ou mangeant quelques petits fours et passer du bon temps entre copine et c’est ça qui plaît ! Valérie : et surtout proposer des bijoux qu’on ne trouve pas forcément en magasin ! 
  • Vous essayez d’avoir un public cible, ou pas forcément ? Pauline : franchement, on a eu de tous les âges. Par exemple, nous avons la chance de pouvoir exposer des bijoux chez une coiffeuse locale et à chaque fois que je vais réapprovisionner, il y a des dames déjà d’un certain âge qui m’arrête et qui me dise “Ah ben ! C’est le modèle que j’ai acheté la semaine passée ! ». Il n’y a pas d’âge ! Mais sur les fantaisies, je dirais que ça touche la tranche d’âge : 15-20 ans et le bohème : des personnes plus assumées qui ont déjà une certaine maturité. Mais on ne cible personne en particulier. 
  • J’ai vu aussi que vous proposez aussi une collection pour homme !? Pauline : oui, c’est vrai. On nous a souvent réclamé des bijoux pour homme, on aurait voulu proposé des bracelets en cuir, mais nous n’avons pas encore trouvé un fournisseur avec des modèles qui nous plaisent ou malheureusement qui reviendraient trop cher à la revente. Du coup, j’ai vu que la tendance, c’était des bracelets en perle et je me suis dit « Ah… Ça mes petits doigts sont capables de faire ! » Les retombées sont excellentes ! 
  • Quel avenir pour Badzo Boho ? Vous vous voyez faire ça à 100% ? – Non pas du tout ! C’est un petit plus à côte de notre job. Nos partenaires espèrent que l’on deviennent des super stars qui partent vivre à Los Angeles, *rires*, mais en Suisse malheureusement cela est quand même très difficile de percer. Ne serait-ce que d’assumer une location pour un magasin… 
  • Actuellement, vous surfez sur la tendance du bohème, pensez-vous qu’à l’avenir vous allez, vous diversifiez dans d’autres styles ? (excepté la fantaisie que vous avez déjà, actuellement) – Ce n’est pas impossible, car on suit les tendances. Mais le style bohème, c’est notre coup de coeur de base. On connaît ces bijoux depuis 5 ans maintenant et on ne s’en lasse pas ! C’est clair que maintenant, c’est un style qu’on retrouve un peu partout, mais je pense qu’on est arrivée au bon moment et ça va perdurer, car c’est une tendance que nous décalons avec certaines tenues « basiques ».
  • On voit maintenant aussi beaucoup de vêtements bohèmes, de bijoux, etc. Mais il y a aussi la décoration qui devient omniprésente, avez-vous pensé à vous lancer dans ce secteur-là? – Non, car finalement tu trouves tellement moins cher chez Conforama, Ikea etc ou la seule hypothèse serait de se retourner sur des choses artisanales, mais encore une fois, les gens vont se bloquer par rapport au prix. 
  • Est-ce que vous voyez ouvrir un shop online autre qu’Instagram ? – Ce n’est pas impossible, mais malheureusement nous avons certaines restrictions quant à la concurrence avec Céline car elle possède déjà elle-même son site – d’ailleurs lorsque nous n’avons plus de bijoux disponible mais que nous savons qu’elle oui, nous redirigeons nos clientes vers son site – pour nous malheureusement, il n’est pas encore envisageable de créer un site car cela dépend aussi beaucoup des tendances qui changent rapidement que cela nous prendrait trop de temps. Avec un travail à 100% ça deviendrait très difficile. C’est dans un coin de notre tête mais pas impossible. Nous privilégions plutôt le contact avec les gens grâce aux ventes privés. 
  • Pourquoi le nom “Badzo Boho”? *rires* – Valérie : je t’explique… *rire * – Pauline reprend la parole – à l’époque, c’était la tendance des sacs Michael Kors, et Valérie avait fait une folie sur Zalando en s’en achetant un. Après avoir passé commande, nous en avions discuté devant nos partenaires et ces derniers n’avaient pas trop apprécié le fait de mettre autant d’argent pour un sac à main donc ils ont dit « Au final, ce Michael Kors, il a fait quoi ? » J’estime que nous aussi, on peut avoir notre propre ligne de sac à main et on l’appelera…. « Badzo »! C’est sorti spontanément, car c’est un amalgame des noms de famille de nos copains et sans se poser de question lorsque nous nous sommes lancées nous avons décidé que notre nom serait Badzo ! Merci nos hommes qui sont PDG de la boite *rires*. Et cette histoire date d’il y’a 3-4 ans. 

Valérie, Pauline, merci beaucoup pour cette belle interview ! J’espère que les gens auront appris d’avantage à vous connaître et savoir qui se cache maintenant derrière le nom « Badzo Boho »! Et surtout, auront découvert vos superbes bijoux bohèmes. 

Pour les intéressés, vous pourrez les retrouver sur Instagram en cliquant ici et vous pourrez aussi découvrir l’univers de la très jolie Céline en cliquant ici pour son Instagram et ici pour son site internet et encore ici pour les bijoux beboho.

Quelques photos de la vente privée de samedi 6 avril

Publicités

Publié par

✖️Lisa 📍 Suisse 🎀Lifestyle ¦ Photos ¦ Beauty and More 👩🏻‍🏫 Je teste pour vous ... Enjoy !

Laisser un commentaire